Couple de personnes âgées comparant différentes options de prêt sur valeur nette immobilière et de prêt inversé pour les aider à faire des économies.

Au Canada, quelle est la différence entre un prêt sur valeur domiciliaire et une hypothèque inversée?

Comment financer votre retraite?

Cet article est le premier d’une série traitant des retraités canadiens et de leurs finances. Nous tenterons de répondre à d’importantes questions, notamment : « Quelle est la différence entre le refinancement hypothécaire et une deuxième hypothèque? » ou « Un prêt sur la valeur nette d’une propriété est-il considéré comme une deuxième hypothèque? ». Nous aborderons également d’autres points touchant l’accès aux prêts sur valeur domiciliaire dans le but de financer la retraite.

La plupart des Canadiens plus âgés souhaitent rester chez eux et profiter du confort de leur foyer, mais la hausse du coût de la vie et les frais d’entretien toujours plus élevés rendent la chose difficile. Un sondage de 2018 mené à l’échelle nationale par la Financière Sun Life a révélé que le quart des retraités canadiens étaient endettés. Benefits Canada (en anglais) cite également d’autres sondages réalisés par RBC Assurance et la Banque TD, qui montrent que de nombreux Canadiens s’inquiètent à l’idée de ne pas avoir suffisamment de fonds à la retraite.

Examinons trois raisons pour lesquelles les Canadiens survivent à leurs épargnes.

  • Une espérance : de vie plus longue : les Canadiens sous-estiment depuis des années le montant qu’il leur faudra économiser pour leur retraite. L’augmentation de l’espérance de vie pèse lourd dans cette équation. Les progrès dans le domaine des soins de santé sont l’une des principales raisons du fait que, pour la première fois au pays, les Canadiens âgés de 65 et plus dépassent en nombre les enfants âgés de 0 à 14 ans.
  • L’augmentation du coût de la vie : maintenir son niveau de vie malgré l’inflation est un défi constant. De nombreux Canadiens constatent qu’ils ont du mal à faire face aux dépenses minimales de la vie quotidienne, et ce, même s’ils continuent de travailler longtemps après l’âge de la retraite.
  • Une planification financière inadéquate : selon un sondage de la CIBC dont il est fait mention dans le rapport de nouvelles du Financial Post (en anglais), les Canadiens estiment qu’il leur faudra environ 756 000 $ en épargne-retraite. Toutefois, 90 % d’entre eux n’ont pas de plan qui leur permettrait d’amasser cette somme et 53 % ne savent pas s’ils épargnent suffisamment. Leur anxiété est aggravée par l’incertitude qui prévaut sur les marchés boursiers. Un important problème de santé ou une crise familiale peut aussi réduire leurs économies à néant.

Puiser dans la valeur nette de votre résidence, est-ce une bonne idée?

La valeur nette d’une propriété est de plus en plus considérée comme une source de revenus fiable pendant la retraite. En fait, certains retraités canadiens incorporent même les prêts sur la valeur nette de leur résidence à leur planification de retraite pour adopter un mode de vie financièrement indépendant. Cependant, malgré la hausse du prix des résidences, nombre de Canadiens plus âgés ne songent pas automatiquement à puiser dans la valeur nette de leur propriété lorsqu’ils éprouvent des difficultés financières. Cette tendance peut s’expliquer par un manque de connaissance des produits financiers liés à la valeur domiciliaire et de leur utilité. Par exemple, pour prendre des décisions financières avisées concernant vos options d’emprunt, il importe de savoir si un prêt sur la valeur de votre propriété est considéré comme une deuxième hypothèque, et de comprendre la différence entre un refinancement hypothécaire et une deuxième hypothèque.

Calculez combien d’argent vous pouvez accéder depuis votre maison avec notre outil de calcul GRATUIT!

En quoi consiste un prêt sur valeur domiciliaire au Canada?

Un prêt sur valeur domiciliaire est un outil qui vous permet d’emprunter de l’argent en offrant votre propriété en garantie. Le montant du prêt dépend habituellement de la valeur nette de votre résidence. Pour mieux comprendre comment ça fonctionne, voici ce que vous devez savoir.

La valeur nette de votre résidence est l’un de vos actifs les plus précieux, auquel vous pouvez accéder pendant votre retraite. On entend souvent les gens affirmer que, lorsqu’on est propriétaire d’une maison, on augmente sa richesse et sa valeur nette. Dans les faits, ils font référence à la valeur nette de la résidence, accumulée au fil du temps. La valeur nette d’une propriété est la différence entre ce que l’on doit (dettes) sur la résidence et sa valeur actuelle.

Vous ne savez pas exactement ce que cela signifie? Pour prendre un exemple qui vous éclairera, supposons que votre maison vaut 500 000 $ et que votre solde hypothécaire est de 300 000 $. Sa valeur nette est donc de 200 000 $. Au fil du temps, votre résidence prend de la valeur et alors que vous continuez à rembourser votre hypothèque, la valeur nette de la résidence augmente aussi.

Le prêt dont il est question ici vous permet d’emprunter de l’argent sur cette valeur nette. Les taux d’intérêt sur ce type de prêt sont aussi beaucoup moins élevés que ceux d’autres outils d’emprunt comme les cartes de crédit.

Questions fréquentes concernant les prêts sur valeur domiciliaire

Un prêt sur la valeur nette d’une propriété est-il considéré comme une deuxième hypothèque? Une deuxième hypothèque est un prêt que vous contractez sur une partie de la valeur de votre résidence. Ce type de prêt est différent d’une marge de crédit hypothécaire.

Quelle est la différence entre le refinancement hypothécaire et une deuxième hypothèque? En termes simples, le refinancement hypothécaire convertit votre hypothèque actuelle en une hypothèque distincte d’un plus gros montant. Une deuxième hypothèque peut toutefois être moins élevée et servir par exemple à financer des rénovations ou à régler des dettes. Nous abordons cette question plus en détail dans la section suivante portant sur les différentes formes de prêts sur valeur domiciliaire.

Les types de prêts sur valeur domiciliaire

Il existe trois principaux types de prêts sur valeur nette d’une résidence. La comparaison des principales caractéristiques de chacun de ces types de prêt vous aidera à déterminer lequel est le plus approprié à votre situation financière.

  1. Ligne de crédit sur valeur domiciliaire (HELOC)Une ligne de crédit sur valeur domiciliaire (HELOC ) peut vous donner accès à un montant important de liquidités. Les prêteurs réglementés par le gouvernement fédéral peuvent vous offrir 65 % à 80 % de la valeur estimée de votre maison, moins le montant du prêt hypothécaire non remboursé. Vous pouvez l’utiliser à n’importe quelle fin, car il n’y a pas de directives fixes ou de conditions d’utilisation. Les calculs mensuels de votre MCVD sont basés sur le montant emprunté et le taux d’intérêt en vigueur.
    Avantages Les inconvénients
    • Si vous disposez d’un capital immobilier important et d’un bon score de crédit, vous pouvez faire une demande par l’intermédiaire de votre banque.
    • Vous pouvez emprunter jusqu’à une limite de crédit pré-approuvée, selon vos besoins
    • Vous ne payez des intérêts que sur l’argent que vous retirez, et non sur la totalité du montant auquel vous avez droit
    • Il n’y a pas de pénalités pour paiement anticipé
    • Certains prêteurs peuvent facturer des frais annuels pour garder le HELOC ouvert, même si vous ne retirez pas d’argent
    • Le prêteur peut modifier les conditions avec peu ou pas de préavis
    • Vous risquez de perdre votre maison à la forclusion si vous ne remboursez pas le prêt
    • La hausse des taux d’intérêt augmentera vos paiements

    Critères d’admissibilité

    L’admissibilité et les modalités varient en fonction des prêteurs. Assurez-vous de toujours bien lire les petits caractères avant de signer un contrat. Voici ce dont vous aurez habituellement besoin :

    • Une mise de fonds ou une valeur nette d’au moins 20 %;
    • Une mise de fonds ou une valeur nette d’au moins 35 % (si vous souhaitez utiliser uniquement la marge de crédit au lieu d’une hypothèque);
    • Une cote de crédit minimale selon des critères prédéfinis;
    • Une preuve de revenus stables et suffisants;
    • Un ratio dette-revenu acceptable;
    • Faire un test de simulation de crise pour déterminer votre capacité à continuer de rembourser votre hypothèque s’il survenait une hausse du taux octroyé.

    Alors, un prêt sur valeur domiciliaire est-il considéré comme une deuxième hypothèque? Dans le cas d’une marge de crédit hypothécaire, ça dépend. Habituellement, un emprunteur obtient une marge de crédit hypothécaire en plus d’une hypothèque existante, ce qui en fait une deuxième hypothèque par définition. Ce type de produit est toutefois différent de l’idée que l’on se fait habituellement d’une deuxième hypothèque, qu’on voit surtout comme un prêt fixe qui requiert des paiements réguliers d’intérêt et de capital. Nous expliquons de façon détaillée ce qu’est une deuxième hypothèque ci-dessous.

  2. Hypothèques de second rangUne hypothèque de second rang est un prêt supplémentaire contracté sur votre maison auprès d’un autre prêteur hypothécaire. Il vous permet d’accéder aux fonds propres de votre propriété en utilisant votre maison comme garantie. En tant que détenteur d’une hypothèque, vous devrez continuer à effectuer des paiements sur l’hypothèque principale et l’hypothèque secondaire. En tant que propriétaire, si vous choisissez le refinancement, vous continuez à avoir une seule hypothèque et un seul paiement au même prêteur. Dans le cas d’une deuxième hypothèque, vous aurez, en tant qu’emprunteur, deux hypothèques. Vous devrez effectuer deux paiements distincts à deux prêteurs différents.

    La période d’amortissement d’un refinancement hypothécaire peut s’étaler sur une période allant jusqu’à 25 ou 30 ans, afin de vous donner un délai suffisant pour rembourser votre hypothèque. D’un autre côté, avec une deuxième hypothèque, vous disposez de moins de temps, car vous devez généralement la rembourser en un an. Il est possible qu’on vous offre de renouveler votre deuxième hypothèque, mais le prêteur vous imposera des frais.

    Les taux d’intérêt d’une deuxième hypothèque sont plus élevés, car le prêteur prend plus de risques. Si vous bénéficiez d’un bon historique de crédit et que la somme que vous souhaitez emprunter se situe dans les limites de l’institution financière choisie, un refinancement avec retrait de la valeur nette peut vous permettre d’emprunter à un taux nettement moindre. En ce moment, la limite d’emprunt se situe à 80 %.

    Avantages Les inconvénients
    • Accès rapide à de l’argent liquide pour n’importe quel but
    • Vous pouvez emprunter jusqu’à 80 % de la valeur estimative de votre maison moins le montant de votre hypothèque principale
    • Les qualifications sont généralement basées sur la valeur nette de votre maison plutôt que sur vos antécédents de crédit ou vos revenus
    • Il existe plusieurs fournisseurs de prêts hypothécaires de deuxième rang, vous pouvez donc avoir le choix entre plusieurs options.
    • Les taux sont plus élevés que ceux d’une hypothèque principale ou « première »
    • La durée de remboursement peut être inférieure à un an, selon les modalités de votre prêt
    • Si vous ne pouvez pas rembourser le prêt, votre prêteur peut saisir
    • There are numerous costs for things like credit checks, appraisals, origination fees, and more

    Critères d’admissibilité

    Avant d’octroyer une deuxième hypothèque, un prêteur évalue la valeur nette du demandeur, ses revenus, sa cote de crédit et la valeur de la propriété.

    • Plus la valeur nette de votre propriété est élevée, plus vous aurez de chances d’être admissible.
    • Le prêteur s’assurera que vous disposez d’une source de revenus fiable.
    • Plus votre cote de crédit est élevée, plus les taux d’intérêt seront avantageux.
    • Le prêteur évaluera votre propriété pour en connaître la valeur, en cas de défaut de paiement de votre part.
  3. Prêt hypothécaire inverséUn prêt hypothécaire inversé permet aux propriétaires d’emprunter sur la valeur nette de leur maison tout en restant propriétaires et en continuant à vivre dans leur maison. Il s’agit d’un précieux outil de planification financière pour augmenter vos revenus de retraite, en utilisant l’un de vos actifs les plus importants. Un emprunteur peut obtenir jusqu’à 55 % de la valeur évaluée de sa résidence en argent libre d’impôt. Le montant octroyé dépend de certains facteurs tels que votre âge (et l’âge du conjoint, le cas échéant), la valeur et le type de la propriété, de même que son emplacement. Aucun paiement mensuel ne sera exigé, jusqu’à ce que l’emprunteur vende sa résidence ou décide de ne plus y vivre. Les taux d’intérêt sont légèrement plus élevés que pour une hypothèque ordinaire, mais bien moins élevés que ceux d’une deuxième hypothèque, en plus de l’avantage de n’avoir aucun paiement mensuel à effectuer. Comparaison des intérêts CHIP
    Avantages Les inconvénients
    • A lender makes payments to you and not the other way around as with other home equity loans
    • Les fonds peuvent être avancés au besoin par le biais d’un paiement forfaitaire ou d’avances régulières au fil du temps
    • Vous restez propriétaire de votre logement
    • Il n’y a pas de paiements réguliers de principal ou d’intérêts à effectuer
    • Vous n’avez pas à payer d’impôt sur l’argent que vous empruntez
    • Ce prêt n’affecte pas les prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) ou du Supplément de revenu garanti (SRG) auxquelles vous pourriez être admissible.
    • Vous ne pourrez peut-être pas contracter un autre prêt en utilisant votre maison comme garantie
    • Il y a des frais d’évaluation et des frais juridiques et peut-être d’autres coûts
    • Les taux d’intérêt des prêts hypothécaires inversés sont généralement plus élevés que ceux des prêts hypothécaires classiques.
    • Il peut y avoir une pénalité pour rembourser le prêt avant son échéance
    • Votre succession devra rembourser le prêt et les intérêts en totalité dans un délai déterminé, si vous décédez

    Critères d’admissibilité

    Vous devez être un propriétaire d’au moins 55 ans pour être admissible. Voici ce que le prêteur vérifie lorsque vous faites une demande d’hypothèque inversée :

    • Votre âge et celui de votre conjoint
    • L’emplacement de votre propriété
    • La valeur et le type résidence (par exemple, un condo, une maison jumelée ou une maison individuelle)

    Vous devrez rembourser tous les prêts garantis par votre propriété, comme une hypothèque ou une marge de crédit hypothécaire. Pour ce faire, vous pourrez toutefois utiliser l’argent obtenu d’une hypothèque inversée.

    De manière générale, plus vous êtes âgé et plus la valeur de votre résidence est élevée lorsque vous faites une demande, plus le montant d’argent que vous pourriez recevoir sera élevé pour financer votre retraite. Les tendances du marché à ce moment-là ont également des répercussions sur le montant que vous pourriez recevoir.

Comparaison entre l’hypothèque inversée et d’autres types de prêts sur valeur domiciliaire

Chaque type de prêt sur valeur domiciliaire dont il est fait mention plus haut est une option que vous pouvez envisager à la lumière de votre profil, de votre capacité de paiement et de votre situation financière. On nous demande souvent d’expliquer les différences entre une hypothèque inversée, un refinancement hypothécaire et un prêt sur valeur domiciliaire, ainsi que les avantages de chacun. Une hypothèque inversée est un produit créé spécialement pour les Canadiens de 55 ans et plus dans le but d’alléger leurs charges financières à la retraite. L’un de ses grands attraits est que l’on n’a pas besoin de faire de remboursements réguliers. Examinons quelques différences clés entre le prêt sur la valeur nette d’une propriété et l’hypothèque inversée.

Hypothèque inversée Autres prêts sur valeur domiciliaire
Âge Doit avoir 55 ans ou plus Aucune condition d’âge
Exigences en matière d’équité Doit posséder la maison Doit avoir au moins 20 % de valeur nette dans la maison
Exigences de revenu et de crédit Aucune exigence de revenu ou de crédit Doit avoir une bonne cote de crédit et une preuve de revenus suffisants pour respecter tous vos engagements financiers
Méthodes de décaissement Paiement forfaitaire, décaissement partiel d’avance et le reste au fil du temps, ou selon les besoins Les prêts sur valeur domiciliaire sont un paiement forfaitaire tandis que HELOC est sur une base au besoin
Remboursement Aucun paiement régulier (même pas d’intérêt) n’est requis

Le prêt doit être remboursé si vous déménagez, vendez ou si vous ou votre partenaire survivant décédez

Le montant du prêt peut être remboursé à partir du produit de la vente de votre maison

Vous avez la possibilité de rembourser le montant du prêt et les intérêts à tout moment, cependant, il peut y avoir des frais pour remboursement anticipé

Les prêts sur valeur domiciliaire à terme fixe ont fixé des mensualités basées sur un taux d’intérêt et une durée fixes

HELOC exige également des paiements mensuels basés sur les taux d’intérêt actuels

Vous pouvez effectuer des paiements d’intérêts uniquement (et non le montant du principal), mais le remboursement du prêt prendra alors plus de temps.

The bottom line

Le prêt hypothécaire inversé et le prêt sur valeur nette immobilière vous permettent tous deux de convertir une partie de la valeur nette de votre maison en argent liquide. L’option que vous choisirez dépendra de votre style de vie, de vos objectifs financiers, de votre solvabilité et de vos besoins de trésorerie.

Pour en savoir davantage sur les différences entre le refinancement hypothécaire, l’hypothèque inversée, la deuxième hypothèque et le prêt sur valeur domiciliaire appelez-nous au 1 866 522 2447.

Si vous souhaitez savoir combien d’argent libre d’impôt vous pourriez obtenir avec un prêt hypothécaire inversé CHIP®, essayez notre calculateur de prêt hypothécaire inversé.

Découvrez quel produit de prêt hypothécaire inversé vous convient!