Clients

Hypothèque inversée ou marge de crédit hypothécaire?

Vous êtes à la recherche d’un prêt abordable?

Si vous souhaitez libérer la valeur nette de votre propriété sans la vendre, vous pourriez déjà avoir songé à contracter une marge de crédit hypothécaire. Toutefois, si vous êtes un propriétaire âgé de 55 ans ou plus, il se peut qu’une meilleure option s’offre à vous : l’hypothèque inversée.

Mais qu’est-ce qui convient le mieux? La marge de crédit hypothécaire ou l’hypothèque inversée? Comparons.

Besoins à court et à long terme

En optant pour une marge de crédit, vous empruntez de l’argent et commencez à rembourser vote prêt (avec intérêts) immédiatement. Cette solution vous convient si vous êtes temporairement à court d’argent et que vous disposez d’un revenu qui vous permettra de rembourser le prêt rapidement (solution à court terme). Mais qu’en est-il si vous avez besoin de cet argent à plus long terme? Dans ce cas, vous devez être prêt à effectuer des versements mensuels pendant un certain temps. Si vous êtes comme plusieurs Canadiens disposant d’un revenu fixe, ces paiements mensuels additionnels pourraient vous empêcher de respecter votre budget à plus long terme.

Dans le cas d’une hypothèque inversée, c’est différent, puisque vous avez le choix de ne pas faire de paiement jusqu’à ce que vous décidiez de déménager ou de vendre votre propriété. Au lieu de cela, les intérêts s’ajoutent au solde impayé du prêt, tandis que la valeur de votre propriété continue d’augmenter. Lorsque vous vendez votre propriété, vous remboursez le montant total du prêt incluant les intérêts accumulés, et le reste du produit de la vente est à vous.

Les hypothèques inversées sont conçus expressément pour les propriétaires canadiens qui ne veulent pas rembourser un prêt à long terme ou qui sont préoccupés par l’évolution de leur situation financière.

L’hypothèque inversée est un excellent moyen de compléter votre revenu sur une base continue. Vous pouvez choisir d’accéder à un montant fixe chaque mois. Vous pouvez aussi obtenir une somme forfaitaire et l’utiliser pour constituer un portefeuille de placements qui générera des liquidités additionnelles.

Combien puis-je emprunter?

Certains prêteurs vous permettent d’emprunter jusqu’à 80 % de la valeur de votre propriété. C’est une bonne solution si vous avez besoin de beaucoup d’argent. En réalité, les prêts sur valeur nette de la propriété sont octroyés selon votre capacité à les rembourser. Les personnes vivant avec un revenu fixe pourraient ne pas avoir accès à ces 80 %.

Les hypothèques inversées, en revanche, vous permettent d’emprunter jusqu’à 55 % de la valeur de votre propriété. Cela permet de protéger la valeur nette de votre propriété en plus de vous assurer qu’il en restera encore une partie une fois le prêt remboursé. Il s’agit d’une approche plus conservatrice en matière de prêt et elle semble bien fonctionner.

En fait, selon la Banque HomEquity, premier fournisseur de l’hypothèque inversée au Canada, la plupart de ses clients disposent encore de plus de 50 % de la valeur nette de leur propriété lorsqu’ils la vendent. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent laisser un peu d’argent à leurs héritiers ou financer la prochaine étape de leur retraite.

Le confort de votre maison

La marge de crédit hypothécaire et l’hypothèque inversée utilisent tous deux votre maison comme garantie. Toutefois, la marge de crédit vous donne accès à de l’argent comptant uniquement si vous êtes en mesure de payer les frais d’intérêt. Si votre revenu diminue, vous pourriez être forcé de vendre votre propriété pour rembourser le prêt. En optant pour une hypothèque inversée, vous ne serez jamais forcé de vendre ou de déménager. Jamais! Tout ce que vous avez à faire, c’est de maintenir votre propriété en bon état et de payer vos impôts fonciers et votre assurance habitation.

Étude de cas

Alors, quelle est la meilleure façon de libérer la valeur nette de votre propriété? Jacques et Michèle ont dû se poser la même question. Jacques vient de passer le cap des 70 ans, Michèle se situe dans la fin soixantaine. Jacques a récemment fait un AVC qui l’a laissé partiellement paralysé. Au départ, le couple a songé à vendre sa maison pour emménager dans une maison de retraite. Les deux étaient cependant très attachés à leur maison (surtout au jardin).

Au lieu de déménager, ils ont décidé de rénover leur maison pour permettre à Jacques de se déplacer plus facilement (rampes d’accès pour fauteuils roulants, garde-corps, etc.). L’investissement était important, mais il valait le coup puisque cela leur a permis de continuer à habiter leur maison. Le problème était surtout de trouver comment payer ces travaux.

Ils ont songé à contracter une marge de crédit hypothécaire, mais étaient préoccupés par les conséquences de payer des versements sur leur budget mensuel. Ils étaient également préoccupés par l’éventualité du décès de Jacques, qui entraînerait une baisse trop importante du revenu de Michèle, qui aurait de la difficulté à effectuer les versements mensuels par la suite et serait obligée, par conséquent, de rembourser la marge de crédit. Cela signifierait de devoir vendre la maison.

C’est pourquoi ils ont plutôt opté pour une hypothèque inversée. Ainsi, Jacques et Michèle ont pu accéder à l’argent dont ils avaient besoin pour rester dans leur maison en toute sûreté. De plus, le fait de savoir qu’ils pourraient vendre leur maison seulement quand ils seraient prêts à le faire leur a permis de dormir sur leurs deux oreilles.

Finalement…

La marge de crédit hypothécaire et l’hypothèque inversée sont tous deux des solutions de prêt envisageables. Avant de prendre une décision, il importe de tenir compte à la fois de vos objectifs à court et à long terme, et de vos perspectives financières. Si vous recherchez une solution offrant un accès sûr et prévisible à la valeur nette de votre propriété, tant maintenant que plus tard, l’hypothèque inversée pourrait être l’option qui convient le mieux à votre situation. De plus, comme les taux d’intérêt des hypothèques inversées sont peu élevés, plusieurs Canadiens considèrent qu’il s’agit d’une solution très avantageuse.

Comment ça fonctionne?

Comment ça marche

Si vous êtes comme plusieurs Canadiens de 55 ans ou plus, la majeure partie de ce que vous possédez entre dans deux catégories : la valeur nette de votre propriété...

En savoir plus

CHIP a fait leur bonheur

"Mary M., Pritchard (Colombie-Britannique)Des changements importants peuvent survenir à n’importe quel moment. Pour Marie, 67 ans, son divorce après 40 ans de mariage a présenté quelques...

Pour en savoir davantage -